Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 29 janvier 2014

"Journée de retrait de l'école" : Farida Belghoul défie Vincent Peillon et les francs-maçons…





Farida Belghoul lance une action nationale pour l'interdiction du gender à l'école






POUR L'INTERDICTION DE LA THÉORIE DU GENRE DANS TOUS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES

À partir de janvier 2014, retirons nos enfants de l'école un jour par mois : choisissez ce jour en concertation avec le comité local dont vous dépendez sans prévenir les enseignants. Vous justifierez l'absence de votre enfant le lendemain par le motif suivant : journée de retrait de l'école pour l'interdiction de la théorie du genre dans tous les établissements scolaires.

Ce symbole est fort : il dit clairement que nous sommes prêts à tout pour empêcher l'Education Nationale de désorienter, de traumatiser et de déstructurer nos enfants.

Organisons-nous pour faire de cette journée un moment privilégié entre parents et enfants, entre voisins, entre amis : libre à nous de concevoir maintes activités en ce jour de retrait ! En se regroupant, tout est envisageable : spectacles pour enfants, sorties, rencontres, débats, ateliers créatifs...

Le gouvernement ne nous laisse pas le choix avec l'introduction à notre insu de la « théorie du genre » en classe : en retirant nos enfants de l'école une journée par mois, nous affirmons nos droits fondamentaux et nous passons à la vitesse supérieure.

Nous, Pères et Mères, sommes les garants de l'innocence de nos enfants. Leur pudeur et leur intégrité sont leurs biens les plus précieux.
Nous, Pères et Mères, sommes les protecteurs de nos enfants. Nous en sommes les seuls responsables.
Nous, Pères et Mères, sommes les authentiques éducateurs de nos enfants, seuls légitimes à décider pour eux en attendant leur maturité.
Nous, Pères et Mères, aimons nos enfants et nous nous sacrifions chaque jour pour eux.
Nous, Pères et Mères, organisons une Journée de Retrait de l'Ecole (J.R.E.) une fois par mois pour sauver nos enfants.

Farida Belghoul
Pour le Comité National J.R.E.
18 décembre 2013


Rivarol, le rendez-vous hebdomadaire de ceux qui ont cessé d'obéir…




mardi 28 janvier 2014

Extraordinaire succès de Flanby : il fédère enfin les Français… contre lui, certes !


Les oppositions entrent enfin en résonance !!! Flanby t'es foutu !!!
"Toutes les oppositions, de gauche, de droite, d’extrême gauche, d’extrême droite sont en voie d’entrer en résonance, quels que soient leurs rivalités, leurs dissensions, leurs éloignements idéologiques. Ils se détestent tous ? Peu importe. Le système se mettra tant à tanguer qu’il s’effondrera."


Résonance mécanique… le pont Tacoma


Journal hebdomadaire – 27 janvier 2014

Au sommaire de cette édition du 27 janvier 2014 :

- Jour de Colère : François Hollande a réussi à fédérer les Français… contre lui, certes, mais quand même !
- La théorie du "Gender" sera imposée à tous ? quitte à interdire l'école à la maison
- Valls se verrait bien capitaine de pédalo, mais n'est-il déjà pas dans la tourmente ?
- L'Union européenne et la Fondation Soros veulent la guerre civile en Ukraine
- L'Union européenne épinglée par la Fédération de Russie sur la question des droits de l'homme ?
- Genève II : les espoirs de paix en Syrie portés par la diplomatie russe
- La Françafrique cède le pas à l'Atlantafrique, mais le jeu reste le même et les Africains perdent toujours ?


dimanche 26 janvier 2014

Investiture du Président Hery Rajaonarimampianina




Le couple présidentiel : Hery et Vohangy Rajaonarimampianina






Le Pprésident de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, a appelé à l’unité et à la mise en place d’une démocratie apaisée dans le discours officiel qu’il a prononcé après sa prestation de serment à Mahamasina. Cet appel, il l’a adressé au peuple malagasy, aux élus, à sa famille politique et à ses adversaires politiques : « Notre pays ne sera fort qu’en étant uni ».

Hery Rajaonarimampianina se veut être le président de tous les Malagasy. Dans sa campagne électorale, il a toujours clamé être pour une politique d’ouverture, ce qu’il a une fois de plus affirmé après son investiture au stade de Mahamasina, lors de son discours officiel.
« En tant que président de tous les Malagasy, je dois être libre de toute idéologie, éviter tout esprit partisan, pour incarner l'intérêt général. C’est cela la référence ultime. En ce sens, je m'entourerai de compétences de tout bord pour renforcer l'unité nationale ».
La population malagasy attend de voir jusqu’où le nouveau président serait prêt à aller pour appliquer cette politique d’ouverture. Les observateurs se demandent si les alliés de Hery Rajaonariamampianina qui l’ont aidé et soutenu pour accéder à la magistrature suprême partagent tous l’avis du Président. En tout cas, à Mahamasina ce matin, le Président a publiquement demandé à ses amis, et à sa famille politique de le comprendre et de l’aider à favoriser ce dessein d’unité nationale qui est le sien. Hery Rajaonarimampianina a fait remarquer que par cette élection, les Malagasy ont voulu tourner la page de la division et de la discorde.
« Je demande à mes amis qui m'ont accompagné jusqu'ici de me laisser libre, libre d'aller vers les autres, vers celui qui n'a jamais été mon ami, qui n'a jamais appartenu à notre camp, à notre famille politique qui parfois nous a combattu. Parce que lorsqu'il s'agit de Madagascar, il n'y a plus de camp. Je vous demande de comprendre que je ne serai pas le président d'un parti, que je ne serai pas le président d'une région, mais que je suis le président de tous les Malagasy ».
Ce message d’unité, le Président de la République l’a également lancé aux politiques. Le Président a attiré l’attention sur la nécessité de mettre en place une démocratie apaisée en mettant de côté la politique politicienne. Instant majeur très sarkozien d'un discours tout spécialement apprécié par les membres du corps diplomatique et les politiciens malagasy espérant que leur pays tourne la page de cinq ans de crise politique et institutionnelle. En figuration sur place, Yamina Benguigui, minhistrione à Flanby de la Francophonie, a été subjuguée par ces mots quasi textuellement déjà prononcés en 2007 par Nicolas Sarkozy : "C'est un discours absolument fabuleux, plein d'espoir. Nous étions tous très très émus", a-t-elle béatement déclamée…
« Il appartient à nous tous élus de la Nation de travailler au bien commun… Dans la majorité ou dans l’opposition, il est de notre devoir de faire honneur au mandat que le peuple nous a confié. Nous ferons table rase des pratiques du passé et viserons l’efficacité ».
« Je demande à mes adversaires politiques de respecter les règles démocratiques et de ne viser dans leurs actions que le bien commun ».
Hery Rajaonarimampianina s’est aussi adressé à tous les Malagasy en indiquant qu’il va construire les conditions du renouveau et d'un progrès partagé par tous.
« Ce progrès doit se faire par la valorisation du travail et requiert l’implication personnelle de chaque Malagasy qu’il réside à Madagascar ou s'inscrive dans la diaspora ».
« Madagascar va renaître grâce au travail de son peuple, réuni et soudé dans ce rêve de réussite collective ».
Un premier message du Président de la République bien perçu par la population car porteur d’espoir pour un nouveau chapitre de l’histoire du pays. Et pour les étrangers vahaza que Madagascar avec tous ses mirages  ne soit plus cette funeste "île de naufrageurs"…


Président Hery Rajaonarimampianina : translation intégrale de son discours d'investiture en français et reportage photos

samedi 25 janvier 2014

Hery Rajaonarimampianina ouvre l’ère de la IVe République de Madagascar


C’est avec émotion que, ce samedi matin 25 janvier, nous suivrons l’investiture de Hery Rajaonarimampianina… Hery qui reste pour nous d'abord un ami… Hery avec qui nous avons eu l’honneur, la chance, le plaisir de collaborer, il y a maintenant près d’un quart de siècle, du temps où il était directeur des études à l’INSCAE… L’INCAE qui était alors considéré par la Banque mondiale comme son meilleur projet au monde pour l’éducation. Dès ce temps-là, dès ses premières fonctions après des études supérieures au Québec, Hery Rajaonarimampianina a manifesté ses qualités humaines, pédagogiques, de négociateur international au service de cette prestigieuse école de l'océan Indien qui a déjà donné de nombreux hommes d’État à la Nation malagasy… Aujourd’hui Hery Rajaonarimampianina est la fierté de tous ses anciens collègues et encore plus des étudiants qui ont eu la chance de bénéficier de son enseignement… Des étudiants qui représentent désormais une élite de la Nation malagasy… Pour l’avoir vu à l’œuvre dans ses toutes premières fonctions nous sommes certain qu’au service de Madagascar Hery sera le Président que la Grande Île attendait… Tous nos vœux de courage et de réussite au Président Hery Rajaonarimampianina ainsi qu’à son épouse Vohangy, première dame du pays. Tous nos vœux à Madagascar et au peuple malagasy, que les potentialités légendaires de la Grande Île, enfin, se concrétisent…



Ce vendredi 24 janvier au cours d’une cérémonie aussi simple que chaleureuse, particulièrement ému Andry Rajoelina, Président du Régime de Transition, a remis au premier Président de la IVe République une clef symbole de la transmission de pouvoir et de l’ouverture de Madagascar sur un avenir meilleur… C’est au stade de Mahamasina que le Président Hery Rajaonarimampianina prêtera serment ce samedi 25 janvier :
« Devant le Dieu créateur et la Nation ainsi que le peuple, je jure d'accomplir pleinement et entièrement mais aussi d'une manière juste, mes hautes responsabilités de Président de la Nation malagasy. Je jure d'utiliser les pouvoirs à moi conférés et de consacrer toutes mes forces pour défendre et raffermir l'unité nationale et les droits de l'Homme. Je jure de respecter et d'y veiller comme à la prunelle de mes yeux, la Constitution et les lois de l'État, d'œuvrer sans relâche au bien-être du peuple malagasy sans exception. »
Dans l’après-midi, au Palais d’État de Iavoloha, Hery Rajaonarimampianina recevra la presse internationale, une occasion pour le nouveau président d’exposer sa vision politique pour Madagascar, et peur-être préciser quelques indices quant à la désignation du Premier ministre appelé à former le prochain gouvernement tant attendu.


Madagascar : comment se déroulera l’investiture présidentielle du 25 janvier 2014

Hery Rajaonarimampianina lance sa campagne à Fianarantsoa, capitale du vin malgache…

Hery Rajaonarimampianina : premier président élu de la IVe République de Madagascar

Hery Rajaonarimampianina : "Tout montre que je vais gagner la Présidentielle"

Hery Rajaonarimampianina livre ses réflexions sur l’avenir de Madagascar au JDE

Hery Rajaonarimampianina, candidat de la Révolution, chez le président Andry Rajoelina

Hery remporte l'élection présidentielle ! Bravo M. le Président Hery Rajaonarimampianina !

Hery Martial Rajaonarimampianina officiellement candidat de la Révolution à Madagascar…

Hery Rajaonarimampianina à Sabotsy Namehana : ériger une nation où règne le Fihavanana

Hery Rajaonarimampianina seul en phase avec la vision de Andry Rajoelina…

Robinson suscite une répulsion anti-maçonne favorable à Hery Rajaonarimampianina

Hery Rajaonarimampianina… Filoha Hery : une force nouvelle pour Madagascar !

Kabary du Président Andry Rajoelina à la veille du nouvel an 2014

Allocution du Président Andry Rajoelina, le mercredi 22 janvier, à l'occasion de l'inauguration de l'Hôpitaly manarapenitra d’Antananarivo

*    *
*
Le Président Andry Rajoelina passe la clé de Madagascar au Président Hery Rajaonarimampianina [voir très nombreuses photos de Harilala Randrianarison et Haja Randria pour Madagate]











vendredi 24 janvier 2014

Avec toute son intransigeance, CIVITAS participera au Jour de Colère ce 26 janvier


Civitas a appelé à participer ce 26 janvier prochain au "Jour de Colère" et à se regrouper avec les associations amies derrière la banderole "Catholiques en Colère".




Entretien de Médias-Presse-Info avec Alain Escada


Médias-Presse-Info – Que pensez-vous de cette initiative connue sous l’intitulé Jour de Colère ?

Alain Escada – Le manifeste de Jour de Colère annonce vouloir permettre « l’expression d’une prise de conscience de la société civile face à une action gouvernementale délétère qui nous mène droit vers l’abîme » et évoque un Dies Irae contemporain en énumérant une série de motifs de mécontentement. En tant que président de CIVITAS, j’ai lu attentivement chaque ligne, chaque mot de ce manifeste, et je me suis réjoui d’une telle initiative, tant sur le fond que sur la forme.



Médias-Presse-InfoVous êtes connu pour être intransigeant sur les principes. En émettant un avis favorable à propos de ce Jour de Colère et de son manifeste, cela signifie que vous les percevez fort différemment d’autres manifestations que vous trouviez inappropriées ?

Alain Escada – Sur la forme, j’ai souvent dit et répété que c’est une ineptie d’organiser des manifestations festives lorsqu’on vient exprimer un mécontentement. Veut-on obtenir des résultats, faire reculer un adversaire, mettre fin à un projet inique ? Dans ce cas, il faut démontrer force et détermination. Cela ne se fait pas en dansant sur une musique de boîte de nuit. La fête, il sera toujours temps de l’organiser lorsque nous aurons obtenu une victoire méritant d’être célébrée. Tant que ce n’est pas le cas, l’heure et le ton sont à la bataille, pas à autre chose. L’expression « Jour de Colère » traduit bien cet esprit. J’apprécie aussi que les organisateurs de Jour de Colère permettent à tous les mouvements qui se reconnaissent dans cet objectif commun d’y participer sous leurs propres couleurs et avec leurs propres slogans. Nous avons trop souvent vu par le passé des manifestations dites pour tous chercher à imposer leurs niaiseries en même temps que chasser la moindre trace de christianisme. Ceux qui se plaignaient que leur sweet soit interdit par les autorités étaient les mêmes qui interdisaient tout drapeau à sacré-cœur dans leurs manifestations.


Les raisons de la colère

Sur le fond, CIVITAS a toujours exprimé sa détestation des compromissions. Si le nombre doit s’obtenir au prix des reniements, c’est d’office stérile et sans aucun intérêt. Dans le cas du manifeste de Jour de Colère, il n’y a pas d’intention de céder au politiquement correct ou de sombrer dans le consensus mou. La défense de la Famille et de la Patrie y sont explicites. Des thèmes essentiels sont également abordés comme la sécurité, l’immigration, le système scolaire, la fiscalité,… Le choix des mots sonne juste, comme lorsque Jour de Colère prend la défense des paysans. Ce mot paysan si déconsidéré aujourd’hui, alors qu’il illustre l’un des métiers les plus indispensables et les plus respectables. Tout cela sent bon le pays réel et voilà pourquoi je soutiens, au nom de CIVITAS, cette initiative.

Médias-Presse-Info – Cela signifie donc que CIVITAS participera bien au Jour de Colère le 26 janvier à Paris ?

Alain Escada – Oui, je vous confirme que CIVITAS y participera. Nous fixerons prochainement un lieu de rendez-vous pour nous regrouper et nous rejoindrons dès 14h ce rassemblement. CIVITAS y viendra avec ses bannières ainsi qu’une grande banderole « Catholiques en colère ». Nous souscrivons à tous les motifs de mécontentement signalés par Jour de Colère. Nous y ajoutons simplement un motif supplémentaire de mécontentement : les nombreuses provocations antichrétiennes tolérées voire organisées par le système qui nous gouverne. Nous avons souvent rappelé que la haine de la famille a pour corollaire la haine du christianisme. Nous pourrions ajouter que la haine de l’identité française a également pour corollaire cette haine du christianisme.

Médias-Presse-Info – Quels moyens mettrez-vous en œuvre pour soutenir ce Jour de Colère ?

Alain Escada – CIVITAS profitera des quatre prochaines semaines pour mobiliser tous ses réseaux de sympathisants dans tous les départements. C’est un rendez-vous important pour démarrer 2014 avec de bonnes résolutions. Il faut que ce Jour de Colère soit un succès. Nous tenterons d’y contribuer.


Pour toute information pratique "Jour de Colère" : son site officiel

"Jour de Colère" sur Facebook

Civitas organise des cars pour rejoindre le "Jour de Colère" le 26 janvier

L'AGRIF et les manifestations



jeudi 23 janvier 2014

En France, une vraie priorité : combattre sans merci l'antisémitisme…


Lu sur un site qui se prétend laïc :
C’est là que j’entendais à ma stupéfaction : « Juif, la France ne t’appartient pas ».
Stupéfait d’entendre une évidence ! Quand on prétend défendre la "laïcité", en principe cela signifierait que la France n’appartiendrait à aucune confession… De simples propos de bon sens qui dans l’état actuel de la France devraient scandaliser ! Ainsi le voudrait la police de la pensée ! Comment accepter encore longtemps de telles "stupéfactions" ?

Qui sont les vrais responsables de l'"antisémitisme" ?




Grâce à Dieu y'a les lardons et le couscous
Grâce à Dieu y'a Malek Boutih et Mouss Diouf
Grâce à Dieu on a le Chit et le Cali
Grâce à Dieu si je dis nique la France j'ai des amis !
Grâce à Dieu Jésus vient de Jérusalem…


Il suffit d’écouter cette vidéo pour comprendre, au-delà de la provocation, le ridicule de ces rappeurs et de leurs références… Paroles, paroles… Références plus stupides que haineuses à un islam auquel n’adhèreront jamais que les esprits faibles d'une minorité localisée, et contrôlable. Paroles, paroles qui néanmoins ne feront d’exacerber une certaine islamophobie… Islamophobie, manipulée, qui masquerait un danger bien plus pernicieux : l’antisémitisme. Un antisémitisme qui ne fait que croître en France, au point d’atteindre un niveau d'adhésion alarmant… À ce stade, une lutte énergique contre l'antisémitisme s’affirme comme une priorité… Mais, bien sûr, sachons qu'on n'éradiquera jamais l'antisémitisme en chassant les antisémites, réels ou supposés… C'est prendre les gens pour des imbéciles… Le malheur c'est que les ficelles de la farce ne sont jamais clairement débridées, ni par les médias, ni même par les victimes de ce bluff totalitaire… L’"affaire" Dieudonné en est une démonstration éclatante. On ne guérit pas une maladie en tentant d'en effacer les effets mais en diagnostiquant les causes profondes du mal… Recherchons ardemment les causes profondes de l'antisémitisme… Et pourquoi pas avec le concours actif du CRIF et de la LICRA ! Chiche !


mercredi 22 janvier 2014

La moitié des Français veulent un roi !




Valeurs actuelles - Cevipof : Le rapport qui accuse
Séisme. En partie censuré, le 5e baromètre de la confiance politique est une bombe. “Valeurs actuelles” se l’est procuré dans son intégralité. Ses 84 pages révèlent une société au bord de l’explosion. Jusqu’à réclamer, pour la moitié des Français, un “homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections” !… suite

Démocratie royale : La moitié des Français veulent un roi !

mardi 21 janvier 2014

21 janvier 1793 : Louis XVI, notre bon roi assassiné par la franc-maçonnerie



Messe Louis XVI - 21 janvier 2012 - Toulouse

www.democratie-royale.com 21 janvier 2012  à Toulouse : messe à la mémoire du Roi Martyr Louis XVI, pour le repos de son âme 12h15, messe (rit ordinaire) en l’église Saint-Jérôme. Les royalistes toulousains étaient nombreux aux rendez-vous ! Passage filmé par l'Association Démocratie Royale : la lecture du testament de Louis XVI lors de la messe, en la chapelle Notre-Dame.
« Je recommande mes enfants à ma femme, je n’ai jamais douté de sa tendresse maternelle pour eux ; je lui recommande surtout d’en faire de bons chrétiens et d’honnêtes hommes, de leur faire regarder les grandeurs de ce monde-ci (s’ils sont condamnés à les éprouver) que comme des biens dangereux et périssables, et de tourner leurs regards vers la seule gloire solide et durable de l’Éternité. Je prie ma sœur de vouloir bien continuer sa tendresse à mes enfants, et de leur tenir lieu de Mère, s’ils avaient le malheur de perdre la leur. »








Albert Camus le meurtre du roi-prêtre.pdf
L’homme révolté (La Pléiade, pages 528/529)

"Le 21 janvier, avec le meurtre du Roi-prêtre, s’achève ce qu’on a appelé significativement la passion de Louis XVI. Certes, c’est un répugnant scandale d’avoir présenté, comme un grand moment de notre histoire, l’assassinat public d’un homme faible et bon. Cet échafaud ne marque pas un sommet, il s’en faut. Il reste au moins que, par ses attendus et ses conséquences, le jugement du roi est à la charnière de notre histoire contemporaine. Il symbolise la désacralisation de cette histoire et la désincarnation du Dieu Chrétien. Dieu, jusqu’ici, se mêlait à l’histoire par les Rois. Mais on tue son représentant historique, il n’y a plus de roi. Il n’y a donc plus qu’une apparence de Dieu relégué dans le ciel des principes.

Les révolutionnaires peuvent se réclamer de l’Évangile. En fait, ils portent au Christianisme un coup terrible, dont il ne s’est pas encore relevé. Il semble vraiment que l’exécution du Roi, suivie, on le sait, de scènes convulsives, de suicides ou de folie, s’est déroulée tout entière dans la conscience de ce qui s’accomplissait. Louis XVI semble avoir, parfois, douté de son droit divin, quoiqu’il ait refusé systématiquement tous les projets de loi qui portaient atteinte à sa foi. Mais à partir du moment où il soupçonne ou connaît son sort, il semble s’identifier, son langage le montre, à sa mission divine, pour qu’il soit bien dit que l’attentat contre sa personne vise le Roi-Christ, l’incarnation divine, et non la chair effrayée de l’homme. Son livre de chevet, au Temple, est l’Imitation de Jésus-Christ. La douceur, la perfection que cet homme, de sensibilité pourtant moyenne, apporte à ses derniers moments, ses remarques indifférentes sur tout ce qui est du monde extérieur et, pour finir, sa brève défaillance sur l’échafaud solitaire, devant ce terrible tambour qui couvrait sa voix, si loin de ce peuple dont il espérait se faire entendre, tout cela laisse imaginer que ce n’est pas Capet qui meurt, mais Louis de droit divin, et avec lui, d’une certaine manière, la Chrétienté temporelle. Pour mieux affirmer encore ce lien sacré, son confesseur le soutient dans sa défaillance, en lui rappelant sa « ressemblance » avec le Dieu de douleur. Et Louis XVI alors se reprend, en reprenant le langage de ce Dieu : « Je boirai, dit-il, le calice jusqu’à la lie ». Puis il se laisse aller, frémissant, aux mains ignobles du bourreau."

*        *
*



Messes en 2014 pour l'âme de Louis XVI


Chronique concernant le Meurtre inouï de Louis XVI, décrété dès 1784, dans le sein de "sociétés secrètes"

L'assassinat de Louis XVI décidé en 1784 - 1785 par la Franc-Maçonnerie

Le Livre noir de la Révolution française et le Procès de Louis XVI

Lien pour télécharger l'ouvrage de Maurice Talmeyr (1850-1933) : La Franc-Maçonnerie et la Révolution française (1904)

SAR Louis XX


Toute la vérité sur la Révolution française

Sommaire :

Le rôle du roy de France / échec de la royauté française

Les Porteurs de la Lumières : les judéos-maçons ont fomenté la Révolution française

Volonté destructrice de la Révolution française contre l'Église

Vrai combat contre-révolutionnaire : État d'esprit vendéen

Fausse Restauration

Désinformation massive 

Bilan : la raison trouve la conclusion catholique 

Sélection de films et documents supplémentaires :

- Conférence Pichot-Bravard

- Guerre de Vendée : dates

- La République a menti

- Guerres de Vendée

- Massacre des Gardes-suisses / 10 août 1792

- Pourquoi nous ne fêtons pas 1789

- Film Les Vendéens / Jacques Dupont  (cliquez sur "vidéo sur les guerres de Vendée" )

- Mémoricide

- François Hollande / discours chez les francs-maçons

- Tous des francs-maçons... 

- Quand les lys blancs refleuriront 1934

- Vive Louis, notre Roi légitime !


Les professions de santé au chevet de Yingluck Shinawatra…






Les professions de santé solidaires du diagnostic des campus Siriraj et Ramathibod de l’université Mahidol ainsi que des universités Thammasat, Burapha, Chulalongkorn, Prince Songkla, Naresuan et Rangsit accourent au chevet du Premier ministre Yingluck Shinawatra… Un Premier ministre têtue comme un bourricot, sinon atteinte d’autisme, face à la colère d’un peuple aspirant à une réelle démocratie… Un Premier ministre qui s’obstine à maintenir des élections au résultat d’avance connu… Des élections qui une fois de plus seraient entachées de corruption et au résultat figé, mais qui par la défection de plusieurs provinces faute d’un nombre suffisant de députés élus ne permettront pas à la Chambre de se réunir… Un scrutin inutile… Un entêtement provocateur… 




Les vrais enjeux de la révolte thaïlandaise

Bangkok Post : le point de vue de Voranai Vanijaka

Le scandale du riz thaïlandais entre dans une nouvelle phase

8 medical faculties call for Feb 2 election delay - Health workers join rally, demand reform

Medical chief warns of more clashes

Public Health officials told to be on alert

Army sounds alert over city weapons stockpiles - Prayuth says soldiers not yet ready to step in

vendredi 17 janvier 2014

Hery Rajaonarimampianina : premier président élu de la IVe République de Madagascar


Hery Rajaonarimampianina deviendra le premier président de la IVe République de Madagascar lors de son investiture, le samedi 25 janvier 2014…



Le nouveau président de Madagascar : un économiste et expert-comptable


Hery Rajaonarimam­pianina est né à Antsofi­nondry Sabotsy Namehana le 6 novembre 1956. Issu d’une famille modeste, il a passé son enfance et son adolescence dans cette localité et consacré une grande partie de sa vie aux études. À 24 ans, il décroche déjà son diplôme de maitrise en Sciences économiques à l’Établissement d’enseignement supérieur de droit, d’économie, de gestion et de sociologie (EESDEGS) de l’Université d’Antananarivo, à Ankatso. Il a ensuite poursuivi ses études au Canada pour y décrocher un DEA en Finances et comptabilité à l’Université de Trois-Rivières, au Québec. De ce pas il se spécialise de ce même pas dans l’expertise comptable et décroche en 1991 son diplôme d’expertise comptable du Certified general accountant’s Association.

Malgré ses diplômes qui auraient pu lui permettre de faire une carrière professionnelle à l’étranger, Hery Rajaonarimampianina décide de rentrer au pays la même année et devient directeur des études à l’Institut national des sciences comptables de l’administration d’entreprises (Inscae). Parallèlement, il exerce comme expert comptable et enseigne à l’Université d’Antananarivo et à l’IAE de Metz, en France.

C’est en 1995 qu’il décide de fonder son propre cabinet d’expertise et de commissariat au compte qui deviendra par la suite un des plus reconnus dans ce domaine à Madagascar, aussi bien dans le milieu des entreprises qu’auprès des bailleurs de fonds.

Hery Rajaonarimam­pianina a commencé sa vie de personnage public en 2003, lorsque ses pairs experts comptables ont décidé de l’élire comme président de l’Ordre des experts comptables et des commissaires aux comptes. Il a également été vice-président du Conseil supérieur de la comptabilité et conseiller du Comité pour la sauvegarde de l’intégrité, depuis 2004.

C’est en 2009 que le régime de Transition de Andry Rajoelina a décidé de faire appel à lui pour être ministre des Finances et du budget au sein du premier gouvernement de Camille Vital. Un pari extrêmement difficile à l’époque, avec la suspension des aides internationales qui menaçait l’équilibre financier du pays. « Si les aides internationales arrivent, ce sera tant mieux. Mais, s’il n’y en a pas, on fera avec », avait-il alors déclaré juste après la présentation du nouveau gouvernement.


Qui est Hery Rajaonarimampianina ?

Hery Rajaonarimampianina : premier président élu de la IVe République de Madagascar

Portrait – Un économiste et expert comptable à la tête du pays

samedi 11 janvier 2014

"Flanby, tu es un mollusque, tu bulles et, en plus de ça, tu es indigne du peuple de France"…


Entrons en "résonance"…
Voilà que les jeunes partisans issus de la diversité entrent en phase avec l'opposition nationale,
pour déjouer tous les calculs électoralistes de la gôche bobo franc-maçonne sioniste aux abois…

« Flanby, tu es un mollusque, tu bulles et, en plus de ça, tu es indigne du peuple de France, ça veut dire que le peuple de France dans toute sa mosaïque, dans toute sa diversité ne se sent pas représenté par toi. Tous ceux qui t’ont fait confiance, voudraient te voir déchu. »



Scoop Rivarol : Mort "physiquement imminente" de Flanby…

Que fusent les Quenelles… Entrons en résonance… et Flanby sera mort…



La Quenelle pour les nuls…




Les Ananas sont cuits… Valls prochain ministre des Droits de la Femme…





Manuel Valls : Ministre de l’Intérieur - Né à Barcelone en 1962. N’a acquis la nationalité française que par naturalisation en 1982. Ami avec Alain Bauer – qui est le parrain de l’un de ses fils – Grand Maitre du Grand Orient de France de 2000 à 2003. Le 4 février 2008, il vote pour la réforme de la Constitution permettant la ratification du Traité de Lisbonne. Se définit comme « blairiste » et « clintonien ». Favorable à l’instauration de la TVA Sociale ; favorable à l’allongement de la durée de cotisation pour le droit à une retraite à taux plein ; favorable à l’alignement des régimes spéciaux de retraites avec le régime général. En 2010, il se déclare favorable au contrôle par la Commission Européenne des budgets nationaux. Participe aux réunions du Groupe Bilderberg. Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France. Il se prétend « lié de manière éternelle à Israël », et s’est opposé à la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU. Intervenant au CRIF, notamment lors du « congrès des amis d’Israël en France » de 2012. Membre du club Le Siècle.

vendredi 10 janvier 2014

Flanby fait une Quenelle à la Trierweiler…


Plutôt que de changer de première concubine,
les Français préfèreraient changer de Premier Squatter des palais de la Nation...



jeudi 9 janvier 2014

Flanby, Valls et la LICRA se prennent une Quenelle… en attendant la Cour européenne…




Le tribunal de Nantes a annulé en référé l'arrêté préfectoral interdisant le spectacle de Dieudonné ce jeudi soir 9 janvier. Cette représentation doit donner le coup d'envoi d'une tournée en France de l'artiste dont le gouvernement actuel aux abois, toutes affaires cessantes, n'a plus qu'un seul projet : empêcher Dieudonné de s'exprimer.

"Le tribunal administratif de Nantes suspend l'exécution de la décision par laquelle le préfet de la Loire-Atlantique a interdit la représentation du spectacle Le Mur de Dieudonné M'bala M'bala le 9 janvier 2014 au Zénith de Saint-Herblain", précise le tribunal, en ajoutant que le spectacle "ne peut être regardé comme ayant pour objet essentiel de porter atteinte à la dignité humaine".

Les défenseurs de Dieudonné M'Bala M'Bala avaient saisi en urgence le juge des référés après la décision de la préfecture de Loire-Atlantique, sur instruction du gouvernement, d'interdire le spectacle de ce jeudi soir en raison des propos antisémites tenus par son auteur.

"C'est une suspension de l'arrêté qui a été rendue", a déclaré l'avocat de Dieudonné, Me Jacques Verdier. "C'est donc une victoire totale et complète en ce qui concerne Dieudonné M'Bala M'Bala."

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Le coup de gueule de Naulleau - Le Grand Journal du 08/01





- Qui est le fonctionnaire du Conseil d'État qui a pris la décision d'interdiction des spectacles de Dieudonné la plus rapide depuis 1962 ?
Manuel Valls a saisi le Conseil d’État (où siège Arnaud Klarsfeld, qui avait appelé à l’interdiction du spectacle de Dieudonné).
Le Conseil d'État a interdit le spectacle de Dieudonné à Nantes.

Interrogé par francetv info, Serge Slama, maître de conférences en droit public à l’Université Évry-Val-d’Essonne et membre du Centre de recherches et d’études sur les droits fondamentaux (Credof) a estimé que la saisine en référé du Conseil d’État est « du jamais vu ou presque. À ma connaissance, il n’y a qu’un seul précédent où le Conseil d’État est intervenu aussi rapidement : l’affaire Canal en 1962, qui concernait une condamnation à mort ».




La Radio Télévision Suisse rappelle avec opportunité que le gouvernement en France n'avait pas fait preuve d'autant de zèle lorsqu'il s'agissait de spectacles, urophile ou scatophile, s'attaquant à la sensibilité profonde des catholiques, ce que se sont bien gardé de faire les télévisions françaises pourtant a priori les premières concernées… Gouvernement en France dont le ministère de la Culture a poussé l'ignominie jusqu'à subventionner ces spectacles…




La Quenelle sur Twitter



Hystérie médiatique et délire de la persécution : des quenelles à toutes les sauces

L’atteinte à la dignité humaine !…

"Piss Christ" : Blasphème d'un fétichiste urophile…

"Piss Christ" inspire Roméo Castellucci : après le blasphème urophile, la scatophilie…

Sans surprise, le Conseil d'Etat entérine le diktat du Lobby qui n'existe pas, Arno Klarsfeld jubile

Provocations de troubles à l'ordre public : Arno Klarsfeld appelle à manifester devant les spectacles de Dieudonné pour "justifier" une décision du ministre de l'Intérieur "sur des bases légales"

mercredi 8 janvier 2014

La Grande Mosquée de Paris s'inscrit dans l'Histoire glorieuse de la France et son patrimoine



La Grande Mosquée de Paris est inaugurée le 16 juillet 1926, en présence du président Gaston Doumergue et du sultan du Maroc Moulay Youssef. Doumergue célèbre alors l’amitié franco-musulmane scellée dans le sang sur les champs de bataille européens et affirme que la République protège toutes les croyances…

Comment ne pas s'élever contre cette polémique imbécile répercutée sur de nombreux sites :

"Le lycée Ker Siam de Dinan veut obliger ses élèves à visiter la Grande Mosquée de Paris"


Une polémique révélatrice d'une profonde ignorance de notre Histoire… Des parents ignares à qui l'on n'a jamais appris dans quelles circonstances la Grande Mosquée de Paris a été construite. Un monument qui incontestablement s'inscrit dans l'Histoire glorieuse de la France et reste un monument inséparable de notre patrimoine national.

Ces gens-là, parents d'élèves du lycée Ker Siam, savent-ils seulement quels sont les liens de leur province et de leur ville avec le Siam… Ces gens-là savent-ils qu'à présent à Bangkok existe une "rue de Brest"…

Un bémol quand même, comment les accompagnateurs des élèves présenteront la Grande Mosquée de Paris à des jeunes gens qui ne demandent qu'à apprendre et à savoir ? Malheureusement nous savons pertinemment que l'école publique franc-maçonne est l'instrument privilégié de désinformation de la "République". Ce n'est pas la visite en elle-même qui peut être contestée mais la façon dont cette visite sera présentée à de jeunes esprits…



Un excellent article :

Alexandre Gerbi : Réponse et réflexions au sujet du rapport contesté sur l’intégration​


Philippe Kenel, docteur ès Quenelles…


Valls et tous ceux qui affirment que la Quenelle est un geste antisémite nous livrent un redoutable aveu. Pour l’homme ordinaire, se référant à son bon sens, à ce qu’il voit, la Quenelle est tout simplement un geste de désaccord. Pour quelques uns tout au plus un geste anti-"Système". Que la Quenelle anti-"Système" soit un geste antisémite signifierait-il donc que le "Système" est juif ? Aveu redoutable. Aveu provocateur ? Aveu triomphant ? Valls nous démentira-t-il ? Dans l’attente, persistons toutefois à voir simplement dans la Quenelle un désaccord, fondamental, avec le "Système".



Philippe Kenel, docteur ès Quenelles, est le nouveau président de la Ligue Internationale contre le Racisme, l'Antisémitisme et blablabla (LICRA) en Suisse. Un avis particulièrement autorisé livré à la Télévision Suisse Romande.

Rivarol n'interdit pas Dieudonné…





mardi 7 janvier 2014

Réaction tardive d'un cocu de l'Algérie française contre Marine Le Pen et son mentor

Venant d’un Français d’Algérie résidant dans l’Hérault et militant de longue date au Front national, voilà que s’élève un billet d’humeur s’insurgeant contre, de Florian Philippot, la main-mise sur le Front national et son emprise emprise sur la donzelle qui en a hérité de la présidence, Marine Le Pen… Un billet d’humeur pathétique qui a été diffusé par courriel mais dont il n’est pour l’instant pas possible de donner les références puisqu’il n’a pas (encore) été publié sur le blog de l’ex-militant FN en question. Un billet d’humeur qui pour faire bonne mine se réfère à un communiqué de Bernard Antony, qui lui - tout comme Roger Holeindre - n’a jamais failli dans son rejet du FN bleu-marinisé.

Notons que, si sur ce blog nous avons émis de fortes réserves à l’égard de La Marine dès sa désignation comme héritière, ces réserves se sont muées en franche opposition dès le 1er mai 2011 quand La Marine, non encore sous l’emprise de Florian Philippot, s’est livrée à un hommage appuyé à l’infâme criminel compulsif DeGaulle.

Oui, le FN bleu-marinisé est bien à présent un parti gaulliste. Il en porte la marque la plus significative : la trahison. Un Front National bleu-marinisé qui comme DeGaulle prend les Français, et les Français d’Algérie d’abord, pour des imbéciles. Un Front National bleu-marinisé dont la santé est devenu un enjeu majeur dans la stratégie et de l’UMP et des socialauds. Les uns et les autres espèrent porter ce FN bleu-marinisé au second tour de l’élection présidentielle de 2017. Une stratégie qui tant pour l’UMP que pour le PS passe par le malheur de la France et la destruction de ses valeurs.

Il est désormais bien évident qu’aucun salut ne peut être attendu des urnes…

Quel symbole serait plus explicite du sacrilège ?


L’Institut du Pays Libre communique :

« Nous sommes aujourd’hui un parti clairement gaulliste » vient de déclarer au Figaro le vice-président du Front National Florian Philippot qui a magistralement réussi une entreprise dans laquelle Bruno Mégret avait échoué. Moyennant quoi, il proclame, sans être contredit publiquement par les autres pseudo-dirigeants de ce parti, un ancrage historico-idéologique non seulement passéiste mais profondément regrettable. M. Philippot fait fi de la vérité historique notamment par une position objectivement occultationniste et donc négationniste de l’immense crime gaulliste d’un très volontaire « laissez faire » face au crime génocidaire perpétré en Algérie en 1962 contre la communauté des Français musulmans fidèles à la France et notamment contre les Harkis ; face aussi aux crimes contre l’humanité, massacres, tortures et enlèvements dont des milliers de nos compatriotes pieds-noirs furent victimes pour la seule raison d’appartenance au peuple français.

Les dirigeants de l’Institut du Pays Libre, dans la continuité de leurs maîtres et amis, grands hommes de la seconde guerre mondiale et de la Résistance tels que Jean-Baptiste Biaggi, Jean-Jacques Plat, Albert Chambon et tant d’autres, reconnaissent que le général DeGaulle de la France Libre a eu un rôle éminent et à bien des égards admirables quoique terni par des actes très regrettables.

Mais ils ne sauraient suivre Florian Philippot lorsqu’il évoque « le projet du général DeGaulle pour la France », celui donc du retour au pouvoir en 1958, avec les mots « d’indépendance nationale », de « grandeur » et de « pacte social affirmé ».

Encore une fois comment peut-on parler de « grandeur » alors que le général DeGaulle a sciemment, au mépris de toute morale et sans aucune contrainte, abandonné l’Algérie dans les pires conditions d’une cynique non assistance à communautés françaises en danger de génocide ?

Comment peut-on parler « d’indépendance nationale » alors que toute autre solution d’avenir, à la fois humaine et politiquement réaliste, et dans l’intérêt commun des peuples de France et d’Algérie, eut pu permettre de conserver à la France une large part de son indépendance énergétique et de maintenir aussi les bases militaires stratégiques qui nous font tant défaut aujourd’hui ?

Comment peut-on parler de « pacte social affirmé » alors qu’avec Edgar Faure notre enseignement fut livré à la gabegie et à la dictature marxiste, qu’avec Edgar Pisani fut planifiée la destruction eurocratique de notre agriculture, qu’avec André Malraux et ses « maisons de la culture » fut abandonnée la culture à la gauche, et que, tout au long des années au pouvoir du général DeGaulle, se renforça la main-mise du syndicalisme révolutionnaire sur les entreprises nationales et les administrations ?

La solution politique française en 2014 ne passe pas plus par une étiquette gaulliste que par une étiquette pétainiste ou par les vieilles idées jacobines de M. Philippot !

Les responsables de l’Institut du Pays Libre éprouvent beaucoup de compassion pour les dirigeants et responsables du Front National, surtout pour ceux se proclamant si proches des drames des Pieds-Noirs, qui, avec à peine peut-être quelque embarras de déglutition, doivent avaler la couleuvre gaullolâtrique de Florian Philippot.

Bernard Antony



Billet d’humeur de José Castaño

Qu’ajouter de plus à cette perspicace réflexion de Bernard Antony ? Qui mieux que cet ancien cadre et député européen du Front National, actuel président de l’Alliance Générale contre le Racisme et pour le Respect de l’Identité Française et Chrétienne (AGRIF) pouvait analyser avec une telle objectivité la nouvelle orientation politique de ce Mouvement ? Qui aurait pu imaginer que le FN « new look » de Marine Le Pen aurait fait d’un gaulliste pur et dur le numéro deux d’un parti politique, jadis, emblématiquement adversaire de DeGaulle ? Mais il est vrai cependant que sitôt investie à la tête du FN, Marine Le Pen n’hésita pas à se réclamer du « grand homme » de Colombey, allant jusqu’à réaliser une véritable captation d’héritage sous l’œil médusé ou incrédule de bon nombre de militants représentant la « vieille garde » antigaulliste.

Aujourd’hui, au grand dam de certains, au grand satisfecit d’autres, le catéchisme gaullien est de notoriété au QG de Nanterre. On recrute à tour de bras les « déçus » de l’UMP, du PS et autres spéculateurs arrivistes et on écarte sans le moindre ménagement les « nostalgiques de l’Algérie française » et ceux considérés désormais comme « trop radicaux »… autant de voix qui rejoignent au fil des scrutins locaux et nationaux la longue cohorte des abstentionnistes. Et pour réussir le holdup parfait, on pousse vers la sortie les « anciens » – cadres ou simples militants - dont la loyauté ne s’est jamais démentie, pour nommer en lieu et place de « jeunes loups » représentant la « jeune vague bleu marine » sans le moindre charisme… mais redoutablement assoiffés d’ambition et de pouvoir.

C’est ainsi que dans l’Hérault, pour exemple, tous les anciens ayant fait les beaux jours du FN 34 ont quitté, désabusés, le Mouvement en voyant émerger une faune de jeunes arrivistes, opportunistes et courtisans aux « dents longues  » qui n’ont de cesse de tirer vanité de « leurs bonnes relations » en se parant grossièrement des plumes du paon.

Ces roturiers, inguérissables de ne point s’extraire de leur petitesse, ont ce besoin primitif qu’ont les âmes désemparées, de réduire par tous les moyens ceux qui leur portent ombrage en les empêchant d’accéder à cette reconnaissance dont ils rêvent tant : Un statut social avec les lueurs pâles des feux de la rampe que leur permettrait d’obtenir un mandat électoral… C’est que, quand on ne sait rien faire, il faut avoir de l’ambition !…

Bonaparte, Premier Consul, soutenait que le crime le plus grave en politique était d’avoir des ambitions plus grandes que ses capacités… Dans la 9ème circonscription de l’Hérault où, candidat FN investi, j’ai connu lors des dernières élections législatives, la délation, la démagogie et la trahison de mes « camarades » frontistes - notamment à Lunel, Mauguio et La Grande Motte - les prétendants au trône ont fait de ces localités leur laboratoire expérimental. En ces lieux, le FN a préféré investir dans des crétins et des thuriféraires de niveau antédiluvien plutôt que dans des maréchaux d’empire sur quoi se dressent les belles aventures…

Ces courtisans dans l’âme, quémandeurs et carriéristes sans talent auxquels des petits malins ont donné un os à ronger qu’ils ne lâcheront pour rien au monde, ferment la marche d’un long répertoire de marionnettes qui remplissent les cases d’un damier sur lequel évoluent sans le moindre scrupule ces nouveaux intrigants. Ils incarnent à merveille cette race de prétendants au trône sans valeur, sans envergure, sans talent, sans charisme… Ils sont comme une velléité de pensée, un fœtus avorté de pensée, un borborygme de pensée préférant, au débat public (dont ils sont inaptes), le soliloque du miroir.

Campagne électorale aidant, ils s’actualisent au jour le jour comme la méduse au ras du flot. Ils vivotent dans l’éventuel, dans l’irréel, dégagés de tout acte supérieur à tout objet, à tout concept même. Ils surnagent dans l’attente… dans l’attente d’une pensée, dans l’attente de la vie, dans l’attente d’une promotion usurpée… d’un succès improbable, dans l’attente de se voir, une seule fois, face à face avec leur néant et leur mauvaise odeur d’âme. Ces arrogants qui piétinent pour mieux se hisser, sont maîtres dans l’art de louer. Un lilliputien s’il sait se rabaisser assez, les bras chargés de lauriers, et se grandir assez pour piétiner dans les éliminatoires, se retrouve vite au premier rang du défilé sur le trottoir du 14-Juillet. À Mauguio, Lunel et La Grande Motte, ils ne sauraient y parader…

Réflexion sur la main-mise politico-idéologique réussie sur le Front National par son véritable conducteur, Florian Philippot

DeGaulle est venu exécuter l'Algérie française, Philippot assassine le Front National…

La Marine Le Pen célèbre De Gaulle

lundi 6 janvier 2014

La Voix de la Russie - Volgograd : La dignité russe fait face à la bêtise de la presse française




Au sommaire de cette édition du 6 janvier 2014 :

- Les vœux de M. Bricolage : un rendez-vous avec la grande déprime
- Manuel Vals, le toréador de la place Beauveau, à la recherche d'une cape présidentielle
- La Hollandie se perd dans les sables de l'Arabie Saoudite, état terroriste au Caucase comme en Syrie
- L'activité manufacturière progresse partout en zone euro, sauf en Hollandie, qui est devenue un poids mort pour l'Europe
- Volgograd après les attentats islamistes, la dignité russe fait face à la bêtise de la presse française
- Après avoir dirigé de main de maître le G20, la Russie prend la direction du G8 pour 2014
- Allemagne, la grande coalition née après la victoire d'Angela Merkel survivra-t-elle à l'immigration ?
- Noël en Syrie, c'est avec Prorussia. tv
- 5e édition des journées du livre russe à Paris, sur le thème "Saint-Pétersbourg à livre ouvert"

dimanche 5 janvier 2014

L'admirable sacrifice des femmes volontaires au sein des FND de Syrie…





Les civils syriens, déterminés à expulser l'ennemi, n’hésitent plus à prendre les armes pour protéger leur pays. "Rien n’est plus important que de défendre son pays" professe une de ces jeunes femmes prêtes à affronter un ennemi sans foi, coude à coude auprès des hommes au sein des Forces nationales de Défense syriennes…



IRIB - IRAN french Radio : Contacts Hollande/Assad?!!